RGCQ logo

Piscines extérieures et terrasses : mode d’emploi du déconfinement

Piscines extérieures et terrasses : mode d’emploi du déconfinement

Le RGCQ publie ces informations en marge de la réouverture des piscines publiques décidée par le gouvernement le 30 mai 2020. L’information présentée dans ce document est sujette à changement en fonction de l’évolution de la situation. Les informations et les recommandations transmises par le RGCQ sont de nature générale. Leur application doit être adaptée à la situation dans votre copropriété. Nous vous invitons à consulter régulièrement les consignes édictées par les différents paliers de gouvernement et à consulter les professionnels appropriés en cas de besoin.


Montréal, le 1er juin 2020 - Le gouvernement permet maintenant l’ouverture des piscines publiques extérieures. Nous considérons que cette autorisation signifie également que les terrasses communes en copropriété peuvent, sous certaines conditions, être déconfinées. Les recommandations que nous formulons s’appliquent aux terrasses, aux enceintes de piscines et aux bassins de piscine.


Rappelons tout d’abord que, même s’il est permis d’ouvrir les piscines et les terrasses, cela n’est pas non plus obligatoire. Avant de prendre cette décision, les administrateurs devront s’assurer que l’ouverture de la piscine ou de la terrasse peut être faite en respectant les consignes sanitaires en vigueur et en assurant la santé et la sécurité des usagers.


Si vous n’êtes pas en mesure de mettre des procédures suffisamment sécuritaires en place (par exemple, s’il y a un manque d'équipement ou de personnel pour assurer l’entretien sanitaire), nous vous recommandons de maintenir la fermeture de ses installations. Si votre syndicat de copropriété n’a pas les ressources pour assurer la sécurité des copropriétaires ou de ses employés dans ses aires communes, il peut décider de les maintenir fermées.


Comme pour les autres étapes de confinement et de déconfinement, la communication doit être au cœur de l’action des administrateurs. Il faut comprendre les besoins des copropriétaires et bien expliquer les contraintes liées à la réouverture de ces parties communes. L’ouverture des piscines et terrasses ne peut pas se faire comme d’habitude. Dans certains cas, il sera même impossible de procéder à cette ouverture si la santé et la sécurité des usagers ne peut pas être assurée. Chaque syndicat devra prendre sa décision en fonction de ses circonstances particulières.


Rappelons aussi que toutes les personnes infectées par la COVID-19, présentant des symptômes, revenant de l’étranger ou identifiées comme contact d’un cas confirmé de COVID-19 doivent s’isoler à leur domicile conformément aux directives du gouvernement. Ces personnes ne doivent pas fréquenter la terrasse ou la piscine de leur copropriété.


Voici les principaux éléments à prendre en compte avant d’organiser l’ouverture de votre piscine ou votre terrasse :



  1. Garantir la propreté et la salubrité des équipements



  • La qualité de l’eau des piscines doit respecter les exigences du Règlement sur la qualité de l’eau des piscines et autres bassins artificiels. Si votre piscine a souffert d’un déficit d’entretien pendant la période de confinement, cela pourrait prendre du temps avant que la piscine soit prête à être ouverte.

  • Les surfaces de contact doivent être désinfectées régulièrement. Poignées de portes, chaises, tables, échelles et rampes de piscine doivent faire l’objet d’une attention particulière. Pour y arriver, vous pourriez placer des bouteilles de désinfectant à proximité de toutes ces surfaces, en demandant aux usagers de les désinfecter avant et après utilisation. Vous pourriez aussi confier ces tâches à des entreprises spécialisées en nettoyage ou à des employés du syndicat. Pour les surfaces en contact avec l’eau de la piscine, choisissez un produit compatible avec les produits chimiques présents dans l’eau.

  • Pour limiter les surfaces à désinfecter et les lieux de contamination potentiels, il est recommandé de reporter l’ouverture des vestiaires, les toilettes, les douches et les fontaines d’eau présentes dans l’enceinte de la piscine ou sur la terrasse. Les usagers pourront venir directement depuis leur unité, avec leur bouteille d’eau personnelle. Cela ne les dispense pas de prendre une douche dans leur unité avant d’entrer dans la piscine.



  1. Maintenir la distance physique entre les occupants des différentes unités privatives



  • Dans l’enceinte de la piscine ou sur la terrasse, marquez au sol les emplacements réservés pour les usagers à l’aide de peinture ou de ruban adhésif. Il faut compter au moins deux mètres de distance entre ces emplacements pour respecter les consignes sanitaires, jusqu’à quatre mètres pour favoriser la circulation. Adaptez les distances et le plan en fonction de la configuration de vos parties communes. Les usagers devraient aussi maintenir une distance d’au moins deux mètres entre les membres de différents foyers. Dans les bassins, prévoyez des distances plus grandes que deux mètres entre les baigneurs en mouvement.

  • Retirez des éléments de mobilier pour faciliter la circulation et le respect de la distance entre les usagers, si nécessaire.

  • Nous recommandons de ne pas ouvrir les bains tourbillons et les petits bassins où il ne serait pas possible de maintenir une distance de deux mètres entre les usagers.



  1. Contrôler l’accès à la terrasse et à la piscine



  • En vertu des décrets ministériels, il ne peut pas y avoir plus de 10 personnes en même temps sur la terrasse ou dans l’enceinte de la piscine (incluant les bassins). Il faudra respecter cette limite en tout temps. Prévoyez un système qui permet d’indiquer et/ou de contrôler le nombre de personnes présentes en temps réel.

  • Selon votre situation, il pourrait être nécessaire de mettre en place un système pour garantir un accès équitable des différents occupants à l’enceinte de la piscine ou à la terrasse. Il n’existe pas de solution unique. Chaque syndicat doit trouver le système qui lui convient. Voici quelques idées, à adapter, à améliorer ou à combiner, pour alimenter votre réflexion :

    • Gérer les accès par numéro d’unité, en alternant selon la journée, la demi-journée ou toute autre plage horaire;

    • Mettre en place un système de réservation à l’avance, numérique ou papier;

    • Limiter la présence sur la terrasse ou dans l’enceinte de la piscine à de courtes durées (par exemple, 30 minutes ou une heure) pour assurer une rotation, surtout pendant les journées de canicule;

    • Adapter les horaires de la piscine ou de la terrasse pour s’ajuster sur les pratiques des copropriétaires.





  1. Communiquer et échanger avec les copropriétaires



  • Avant de préparer votre plan de déconfinement de la piscine ou de la terrasse, échangez avec vos copropriétaires pour connaître leurs besoins et les situations particulières, s’il y en a. Essayez de mettre en place le mode de fonctionnement le plus adapté à ces besoins, tout en respectant scrupuleusement les consignes sanitaires.

  • Une fois que votre plan de déconfinement de la piscine ou de la terrasse sera réalisé, prenez le temps d’évaluer les coûts qui y sont associés. Partagez cette information avec vos copropriétaires pour vous assurer que ces dépenses supplémentaires seront bien connues.

  • Affichez clairement les consignes d’accès et d’utilisation de la piscine ou de la terrasse dans les parties communes. Si vous avez mis en place un système de réservation, expliquez la procédure de manière détaillée. Vous devriez aussi placer bien en vue les affiches publiées par le gouvernement, à l’entrée de la terrasse ou de la piscine.