RGCQ logo

COVID-19 : recommandations et formations gratuites pour mieux gérer la crise

COVID-19 : recommandations et formations gratuites pour mieux gérer la crise

4 Webinaires gratuits sur la situation en copropriété


MONTRÉAL - 31 MARS 2020 - Nous lançons 4 webinaires de 30 minutes qui permettront de répondre aux questions de nos membres en lien avec le coronavirus et les copropriétés. Chaque webinaire traitera d'un sujet bien précis et ceux-ci sont gratuits et ouverts à tous. 


Mercredi 1er avril à 17h30 : Les mesures de distanciation au quotidien en copropriété 
Jeudi 2 avril à 17h30 : Les finances de la copropriété et le coronavirus
Mardi 7 avril à 17h30 : Le Coronavirus et les décisions de la copropriété 
Jeudi 9 avril à 17h30 : Les impératifs techniques de la copropriété et le coronavirus 


Pour plus d'information, cliquez ici.


Liste des membres corporatifs du RGCQ qui offrent des services actuellement


La situation exceptionnelle que nous vivons a mis sur pause les travaux dans les copropriétés, à l’exception des interventions d’urgence ou pour des fins de sécurité. Plusieurs copropriétés s’inquiètent de prendre du retard dans leurs inspections, travaux et autres activités d’entretien.De nombreux membres corporatifs du RGCQ sont encore ouverts, pour assurer des services essentiels ou offrir des services à distance. Vous trouverez une liste d’entreprises ouvertes et les services qu’ils offrent en ce moment à cette adresse. Ce tableau sera mis à jour régulièrement.


Nous en profitons pour remercier toutes les entreprises qui assurent l'entretien, qui répondent aux urgences et qui viennent en aide aux copropriétés dans cette période difficile. Bravo à tous pour leur travail! Si vos fournisseurs habituels n’ont pas encore répondu à notre questionnaire, n’hésitez pas à les appeler pour savoir quel est l’état de leurs opérations. Vous pouvez aussi consulter le Bottin des fournisseurs 2020 et la section Fournisseurs de notre site web pour trouver les coordonnées de nos membres corporatifs.


Procédures d'évacuation du bâtiment


Les mesures de distanciation sociale en cours ont une influence sur les procédures d’évacuation en cas d’alarme incendie. Après avoir communiqué avec les services de sécurité incendie de Montréal, Québec et Gatineau, nous avons reçu aujourd’hui un document préparé par le ministère de la Sécurité publique qui vous donne des consignes officielles et adaptées à la situation. Vous pouvez y accéder ici.
Si vous souhaitez des précisions supplémentaires, vous pouvez contacter le service incendie de votre municipalité.


Perception des charges communes 


Le début du mois approche et, avec lui, la perception des charges communes. Il n’y a pas de congé de charges communes ou d’exemption : tous les copropriétaires doivent verser leur contribution au syndicat. Si vous avez dû repousser votre assemblée et que vous n’avez pas adopter de nouveau budget annuel, les copropriétaires doivent s’acquitter des mêmes montants que l’an dernier. Heureusement, les différents gouvernements et la plupart des institutions financières ont mis en place des mesures qui vont contribuer à atténuer le choc financier de la crise sanitaire. À la différence de ces institutions, la copropriété ne peut pas fonctionner sans les contributions de ses copropriétaires. Il est donc impératif que tout le monde continue de régler ses charges communes.


Pour vous aider auprès de vos copropriétaires, nous avons préparé un modèle de lettre rappelant l’importance de payer ses contributions aux charges communes. Vous pourrez dans la Trousse à outil, sous le titre "Paiement des charges communes (lettre aux copropriétaires) COVID-19". Si des copropriétaires éprouvent des difficultés à cause des circonstances actuelles, nous vous recommandons de faire preuve de souplesse. En particulier si les copropriétaires concernés attendent de recevoir des prestations du gouvernement fédéral le 6 avril. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que toutes les sommes qui ne sont pas perçues représentent un déficit dans le budget de fonctionnement du syndicat.


Bravo aux gestionnaires et aux copropriétaires


Nous souhaitons souligner le travail exceptionnel que réalisent les administrateurs et les gestionnaires de copropriété dans la situation actuelle. Tous les administrateurs et gestionnaires avec lesquels nous avons échangé depuis le début de la crise sont proactifs et engagés pour contribuer à l’effort contre la Covid-19 et assurer le fonctionnement des syndicats. La situation actuelle crée une charge de travail supplémentaire considérable pour répondre aux enjeux actuels et ils s'en acquittent de manière remarquable.


Utilisation des parties communes



Une des premières recommandations du RGCQ, conformément aux recommandations du gouvernement, a été de fermer les parties communes destinées à l’agrément ou aux loisirs, qui sont des lieux potentiels de transmission du virus. Aujourd’hui, la situation est plus sérieuse et les consignes sont plus strictes. Une quarantaine obligatoire est maintenant en vigueur pour certaines personnes. La police peut être appelée pour faire respecter ces conditions d’isolation.


Nous avons reçu plusieurs témoignages indiquant que des copropriétaires se promènent ou flânent dans les parties communes encore ouvertes, comme les corridors. Par conséquent, nous recommandons aux administrateurs d’aviser tous les occupants de leur copropriété que toutes les parties communes encore ouvertes (à l’exception des parties communes à usage restreint comme les balcons individuels) devraient être réservées à une circulation rapide et strictement utilitaire. Leur utilisation doit se faire dans le respect le plus strict des consignes sanitaires en vigueur.

Location à court terme


À l'exception des hôtels, des motels et des campings désignés pour accueillir les snowbirds à leur retour, tous les établissements d'hébergement touristique sont concernés par l'ordre de fermeture du gouvernement du Québec.

Cette disposition s'applique donc aux unités de copropriétés louées à court terme sur des plateformes comme Airbnb. Même si cette activité est permise par votre déclaration de copropriété, elle est interdite temporairement par le gouvernement. Si vous avez connaissance de tels agissements dans votre syndicat, vous devriez aviser les copropriétaires concernés de la situation. Les locataires qui ont débuté leur séjour avant le 29 mars ne sont pas obligés de l'écourter, mais ils ne pourront pas le prolonger non plus. Retrouvez plus d'informations sur le site du ministère du Tourisme.

Ressources utiles (nouveautés seulement)