André Delage à la Garantie de construction résidentielle

MONTRÉAL, 19 SEPTEMBRE 2014 - Le conseil d'administration de la GCR (Garantie de construction résidentielle) vient d'accueillir dans ses rangs André Delage, président du RGCQ-Provincial, qui occupera l'un des trois sièges (sur 13) réservés aux associations de consommateurs. Il donnera ainsi une voix forte aux copropriétaires québécois, et veillera à ce que ces derniers soient mieux protégés en tant qu'acheteur, s'il s'avère que l'immeuble neuf où ils vivent présente des problématiques de construction.

Cette nomination tombe sous le sens, puisque la GCR affirme vouloir protéger davantage les consommateurs, en éliminant les "apparences de conflits d'intérêts" entre les entrepreneurs et les administrateurs de plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs. Précisons que Jean Dion, secrétaire général de l'Association des consommateurs pour la qualité dans la construction (ACQC), a également été nominé. À compter du 1er janvier 2015, la GCR émettra ses premiers certificats de garantie, comme l'avait promis l'ex-ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, le 28 février 2014.

André Delage et Jean Dion cumuleront plusieurs fonctions. Parmi les responsabilités qu'ils devront assumer, les deux hommes participeront au processus d'amélioration de la qualité du bâti résidentiel au Québec. Ex-courtier immobilier et gestionnaire d'expérience en copropriété, André Delage a succédé (en 2011) à l'ex-président du RGCQ, Raymond Ouimet. Avant d'accéder à la présidence de cet organisme sans but lucratif, André Delage en a été membre du conseil d’administration. Il a notamment contribué à la préparation d’un mémoire sur la copropriété, lequel a été remis au ministère de la Justice du Québec. Ce document expose les principales difficultés liées à la copropriété québécoise et contribuera, certes, à une réforme législative touchant cette formule d'habitation collective.

ADelage2(WEB)